Equipe du CESIM

Chercheurs

Bernard SITT, Directeur
Bernard Sitt est le fondateur et le directeur du CESIM. Ancien directeur chargé des affaires de sécurité internationale au Commissariat à l’Energie Atomique (CEA), il a également été de 1991 à 2005 professeur associé à l’université de Marne la Vallée, où il a dirigé un DESS de maîtrise des armements et désarmement. Il est également membre du Conseil d’administration et du Comité de rédaction de l’Annuaire Français de Relations Internationales, membre du CSCAP – Europe (Council on Security Cooperation in Asia-Pacific), membre du Board du PICT (Centre on Policy, Intelligence, Counter-Terrorism) de l’Université Macquarie à Sydney).

IGGS

Ralph ALEWINE
Masahiko ASADA
Masahiko Asada est professeur de droit international à la Graduate School of Law de l’université de Kyoto. Il est membre de la commission des relations internationales du Commissariat à l’énergie atomique du Japon ; membre du sous-comité sur le commerce et la sécurité du Conseil consultatif pour les structures industrielles du METI ; vice-président de l’association japonaise pour la sécurité internationale et le commerce. Il a également occupé la position de conseiller juridique pour la délégation japonaise auprès de la Conférence du désarmement, ainsi que pour les conférences autour du TNP, de l’Organisation internationale du TICE, de la Convention sur l’interdiction des armes biologiques et de la Convention sur l’interdiction des armes chimiques. Il a écrit de nombreux articles sur l’arms control, l’utilisation de la force et le droit international.
Anthony AUST
Anthony Aust a étudié le droit à la London School of Economics. Il a travaillé comme conseiller juridique auprès du ministère des Affaires étrangères britannique pendant 35 ans, terminant sa carrière au poste de Conseiller Juridique Adjoint. Il a également occupé pendant trois ans le poste de Conseiller Juridique à la mission britannique auprès des Nations Unies. Il est aujourd’hui consultant pour le cabinet juridique Edwards Angell Palmer & Dodge, et professeur associé à la London School of Economics et à l’University College London. Il enseigne en outre dans trois autres universités londoniennes. Ses publications comprennent deux monographies, Modern Treaty Law and Practice, deuxième éd. Cambridge, 2007, éd. Chinoise 2005, ainsi qu’un Handbook of International Law, Cambridge 2005 et de nombreux articles et chapitres de livres sur le droit international.
Ola DAHLMAN
Edward IFFT
Edward Ifft est ancien haut fonctionnaire du gouvernement américain. Sa carrière longue de 35 ans dans l’arms control et la sécurité internationale s’est déroulée en majorité au département d’Etat, où il continue de travailler à temps partiel, mais a également inclus des positions à l’Agence pour l’arms control et le désarmement (ACDA), à la NASA (Chef de la politique des programmes internationaux), à l’Agence des inspections sur site (Directeur adjoint) et à l’Agence pour la réduction des menaces sur la défense (DTRA, Consultant senior). Il a également été le dernier commissaire américain pour le traité ABM. Edward Ifft est actuellement professeur adjoint à l’école des Affaires étrangères de l’université de Georgetown.
Nicholas KYRIAKOPOULOS
Jenifer MACKBY
Bernard MASSINON
Bernard Massinon est diplômé de l’Ecole Supérieur d’Electricité (Ingéniérie électrique) et Docteur en Géophysique de l’Université de Paris (1964). Il est devenu Chercheur-Géophysicien au Commissariat à l’Energie Atomique (CEA) et a occupé le poste de Chef du groupe de traitement des données et de géophysique du Laboratoire de détection Géophysique (CEA/LDG). Bernard Massinon a également fait partie de la délégation française au Groupe d’experts scientifiques de la Conférence du désarmement (1994-1997) et a travaillé comme assistant scientifique au Département Analyse, Surveillance et Environnement (CEA/DASE) du CEA (1996-1999). Depuis 1999, il a été membre de la délégation française et Task Leader du Groupe de travail B sur la vérification de la Commission préparatoire de l’OTICE à Vienne. Depuis 2000, il occupe le poste de Conseiller scientifique au CEA. Bernard Massinon a reçu le Prix de la recherche scientifique du CEA et le Prix Science et Défense du ministère de la Défense en 1998 et 2003 respectivement.
Arend MEERBURG
Arend Meerburg (1939) est diplômé d’un Master en physique des réacteurs nucléaires. Il a rejoint le ministère des Affaires étrangères néerlandais en 1970. En tant qu’ambassadeur, il a centré son action sur les questions multilatérales d’arms control et de désarmement. Il a été partie prenante aux négociations du traité Euratom-AIEA, de la Convention pour l’interdiction des armes chimiques et du TICE. Il a participé à de nombreuses réunions et conférences sur l’arms control. Après quatre ans passés à l’ambassade des Pays-Bas au Yémen, il a occupé la fonction d’ « ambassadeur itinérant » auprès du département Politiques de sécurité du ministère des Affaires étrangères. Il s’est retiré de ses fonctions au ministère en 2004 et est à présent un membre actif de plusieurs fondations et centres de recherche.
André POUCET
Bernard SITT

Chercheurs associés

Stéphane DELORY
Stéphane Delory est chargé de recherche à la Fondation pour la recherche stratégique. Il est également chercheur associé au Centre Thucydide (Université Paris 2). Il a travaillé sur les questions relatives aux exportations des armes conventionnelles, à la prolifération des armes de petit calibre ainsi que sur les problématiques liées à la sécurité dans le cadre de l'Alliance atlantique et de la mer noire.
Sonia DROBYSZ
Sonia Drobysz est attachée temporaire d’enseignement et de recherche à l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne. Titulaire d’un doctorat en droit public, elle travaille depuis 2008 sur l’Agence internationale de l’énergie atomique et la non-prolifération des armes nucléaires. Elle contribue aux activités du CESIM portant sur ce sujet, et plus précisément sur le système de garanties de l’AIEA. Elle est également consultante auprès du Verification Research, Training and Information centre (VERTIC).
Sonia Drobysz a obtenu un master 2 de droit international et organisations internationales (Université Paris I) ainsi qu’un diplôme universitaire de troisième cycle en droit nucléaire international (Agence de l’OCDE pour l’énergie nucléaire et l’Université de Montpellier). Elle a été lauréate du programme de soutien financier aux doctorant de l’Institut des hautes études de défense nationale.
Contre-Amiral Michel PICARD (2S) - Chercheur associé senior
Le Contre-Amiral (c.r.) Michel Picard, né en 1945, a consacré l'essentiel de sa carrière aux Forces Sous-Marines et à l'interarmées. Sa dernière affectation au sein du ministère de la Défense était le commandement de la division Forces Nucléaires de l'Etat Major des Armées. Puis il a occupé pendant cinq ans le poste de conseiller du directeur des Applications Militaires du CEA. Ses travaux portent sur tous les aspects liés au nucléaire de défense, du technico-opérationnel au stratégique et au politique. Michel Picard est chercheur associé au CESIM et à la FRS.
Bernard SOYER - Chercheur associé senior
Né en 1950, titulaire d’un doctorat de l’Université de Paris 7, Bernard Soyer a effectué toute sa carrière dans le domaine de l’énergie nucléaire, principalement comme expatrié spécialisé dans le cycle du combustible. Conseiller nucléaire près l’ambassade de France en Chine de 1991 à 2000, il édite un atlas nucléaire de ce pays (en 10 volumes) qui couvre l’ensemble des activités nucléaires chinoises. Il occupe les mêmes fonctions à Moscou de 2001 à 2004 et réalise plusieurs ouvrages consacrés aux réacteurs russes. Ses travaux résultent des très nombreuses visites de sites qu’il a effectuées. Il est à présent en poste en Asie centrale comme résident.
Dr Jean-Claude ARCHAMBAULT
Psychiatre des Hôpitaux - Médecin Chef. Expert près la Cour d'Appel de Paris et agréé par la Cour de Cassation. Ancien auditeur de l’IHEDN (Amiens, 1984), titulaire du DESS Maîtrise des Armements et Désarmement (Université de Marne la Vallée, 1997), et du CHEAM (1999). Membre du bureau du CESIM, et membre du groupe GSPP depuis sa fondation, le Dr. Jean-Claude Archambault s’intéresse, dans une perspective pluridisciplinaire, plus particulièrement aux aspects psycho-sociologiques des leaders et aux motivations des pays proliférants.
Grégory BOUTHERIN
Grégory Boutherin est officier de l'Armée de l'Air et enseignant chercheur au Centre de recherche de l'Armée de l'Air (CReA). Titulaire d'un doctorat en droit public, il travaille, depuis 2002, sur la non-prolifération des armes de destruction massive, axant en particulier ses recherches sur les armes nucléaires. Il est également membre du Centre d'études et de recherches internationales et communautaires (CNRS/Université Paul Cézanne Aix-Marseille III), de l'Association française pour les Nations Unies et du Comité de rédaction de l'Observateur des Nations Unies
Sylvain FANIELLE
Titulaire d’un Master en droit européen de l’Université de Maastricht (Pays-Bas), Sylvain Fanielle est chercheur associé CESIM et au Groupe de recherche et d’information sur la paix et la sécurité (GRIP - Bruxelles). Après un stage au sein du Cabinet du ministre belge des Affaires étrangères, il a participé à de nombreux programmes internationaux relatifs à la non-prolifération, la sécurité et le désarmement nucléaire. En 2013, il a été le représentant belge dans le cadre du « United Nations Fellowship Programme on Disarmament ».Soutenu par l’Agence belge pour le contrôle nucléaire (AFCN), il prépare actuellement un doctorat en science politique à l’Université d’Anvers (Belgique) sur la sécurité des matières radioactives dans le domaine médical.Ses recherches portent sur la non-prolifération nucléaire, le terrorisme nucléaire et la sécurité nucléaire et radiologique.
Elodie FRANCO
Elodie Franco est titulaire du DESS de maîtrise des armements de l'Université de Marne-la-Vallée. Elle a soutenu son mémoire de maîtrise sur la prolifération nucléaire et balistique de la Chine ainsi qu'un mémoire de DESS portant sur la modernisation de la marine chinoise. Après une année d'étude à l'Université de Tsinghua à Beijing pour approfondir sa connaissance de la culture chinoise et parfaire sa maîtrise de la langue, elle a collaboré en tant que journaliste au magazine du ministère de la Défense Armées d'aujourd'hui. Elle a par ailleurs effectué un stage au cabinet de conseil en géopolitique et stratégies internationales Hubert Védrine Conseil.
Benoît PELOPIDAS
Benoît Pelopidas est Postdoctoral Fellow au James Martin Center for Nonproliferation Studies (Monterey Institute of International Studies) pour l’année 2010/2011. Il est titulaire d’un doctorat en science politique de l’IEP de Paris et de l’Université de Genève et d’un DEA de littérature comparée de l’Université de Genève. En 2010, il a reçu le outstanding student essay prize du McElvany Nonproliferation Essay Competition et son article de 2009 de la Revue Suisse de Science Politique a été distingué, traduit et republié en anglais dans la World Political Science Review. Ses travaux portent sur les conditions du renoncement à des systèmes d’armes nucléaires, les effets des lectures de l’histoire sur la définition des politiques possibles et le rôle des intellectuels et experts dans la délimitation des politiques de sécurité et de défense possibles. Avec Didier Chaudet et Florent Parmentier, il a publié L’Empire au miroir. Stratégies de puissance aux Etats-Unis et en Russie, Genève, Droz, 2007, traduit en roumain en 2008, puis revu et augmenté pour une version anglaise parue en 2009, sous le titre When Empire Meets Nationalism (Ashgate), à paraître en Russe. Ses autres travaux se lisent dans la Nonproliferation Review, la Revue Suisse de Science Politique, l’Annuaire Français de Relations Internationales, la Revue Internationale et Stratégique et des chapitres d’ouvrages collectifs.
David SANTORO
David Santoro est postdoctorant au Simons Centre for Disarmament and Nonproliferation Research de Vancouver, au Canada. Membre du Young Leaders' Program du Pacific Forum CSIS, il est également chercheur associé au CESIM et au Centre d'Etudes Transatlantiques. D. Santoro a travaillé sur les questions de non-prolifération et de désarmament dans diverses organisations françaises et australiennes. Ses recherches actuelles traitent du rôle du Conseil de sécurité et plus particulièrement de ses cinq membres permanents dans la lutte contre la prolifération nucléaire.